ACCUEIL MISSIONS ACTUALITÉ DU CABINET PLAN D'ACCÈS SITES UTILES CONTACT



Cabinet Derelle & Associés
Expertise-comptable
Commissariat aux Comptes

10, quai Estevenet
65000 Tarbes
Tél. 05 62 93 53 10
Tél. 05 62 34 37 84
Fax : 05 62 93 53 14
accueil@derelle.com

9, avenue du Maréchal Joffre
65100 Lourdes
Tél. 05 62 42 19 57
Fax : 05 62 94 59 70
accueil.lourdes@derelle.com


12, avenue du Général Leclerc
31800 Saint-Gaudens
Tél. 05 61 89 26 13
Fax : 05 61 88 99 42
accueil.sg@derelle.com







    ACTUALITÉS

Une boutique éphémère peut cacher un établissement secondaire…
Même si sa durée d’ouverture est limitée dans le temps, une boutique éphémère doit être déclarée au registre du commerce et des sociétés.
 Cassation criminelle, 28 mars 2017, n° 16-81944  

Dès qu’un commerçant ouvre un magasin distinct de son établissement principal pour s’y livrer à son activité, il doit en faire la déclaration auprès du registre du commerce et des sociétés (RCS). Même si cette ouverture n’est prévue qu’à titre temporaire.

Précision : le commerçant doit procéder soit à une immatriculation secondaire pour un établissement ouvert dans le ressort d’un tribunal où il n’est pas déjà immatriculé, soit à une inscription complémentaire si le second établissement se situe dans le ressort du tribunal où il est déjà immatriculé.

Ainsi, un coutelier s’est rendu coupable du délit de travail dissimulé par dissimulation d’activité en ouvrant un magasin éphémère et en y employant pendant six mois des salariés de son établissement principal. En effet, suite à un contrôle de l’inspection du travail et de l’URSSAF, il n’avait pas procédé à l’immatriculation de son magasin éphémère auprès du RCS comme il y avait été invité. Pour sa défense, le commerçant opposait le fait que son magasin éphémère ne consistait pas en un établissement permanent au sens du Code de commerce, soumis à l’obligation d’être déclaré au RCS, puisque sa durée d’exploitation était d’avance limitée à 6 mois. Toutefois, les juges ne lui ont pas donné gain de cause. En effet, dès lors qu’il ne s’agit pas d’un étal non sédentaire, un établissement est considéré comme permanent, quelle que soit la durée de son exploitation. Le commerçant était donc soumis à l’obligation d’immatriculer son établissement secondaire. En ne s’y conformant pas, il s’était rendu coupable du délit de travail dissimulé.

Article du 12/07/2017 - © Copyright Les Echos Publishing - 2017

haut de page




Actualités...

Information de l’entreprise lors d’une vérification de comptabilité informatisée
25/07/2017
Agir en justice de façon abusive ou dilatoire peut être sanctionné
24/07/2017
Comment chiffrer un fichier ?
21/07/2017
Pensez à vérifier votre avis d’impôt sur le revenu
20/07/2017
La nullité d’un contrat de réservation ne conduit pas à l’annulation de la vente
19/07/2017
Crédit d’impôt en faveur de l’agriculture biologique
18/07/2017
Un contrat à durée déterminée par salarié remplacé !
18/07/2017
Subventions aux associations : les données des conventions bientôt publiées
17/07/2017
Comment rendre confidentiels les comptes de sa société ?
17/07/2017
Réforme fiscale du gouvernement : les mesures visant les particuliers
13/07/2017
Comprendre la blockchain
13/07/2017
La Cour des comptes critique la taxe sur les transactions financières
12/07/2017
Une boutique éphémère peut cacher un établissement secondaire…
12/07/2017
Démission du gérant d’une SARL : décision définitive !
12/07/2017
Formation professionnelle, cotisations sociales, retraite : quel calendrier de réforme ?
11/07/2017
Mise en place du registre des actifs agricoles
11/07/2017
Le calendrier des prochaines réformes fiscales annoncé par le gouvernement
11/07/2017
Jobs d’été : comment devez-vous procéder ?
10/07/2017
Plus d’un quart des Français fait du bénévolat dans une association
10/07/2017
Aides à la prévention des risques professionnels : les budgets sont épuisés !
10/07/2017
Le dispositif de blocage de l’assurance-vie précisé par décret
07/07/2017
Votre bail de courte durée peut changer de nature !
07/07/2017
Cumul emploi-retraite : une précision apportée par les juges
06/07/2017
Un diagnostic électricité et gaz doit désormais intégrer le dossier de location
06/07/2017
Cession de titres à l’occasion du départ à la retraite : la location-gérance admise
06/07/2017
L’Europe s’attaque à l’obsolescence programmée
05/07/2017
Fête nationale : comment gérer ce jour férié dans l’entreprise ?
05/07/2017
Réforme du Code du travail : les principales mesures
05/07/2017
Fermeture estivale de l’entreprise : attention à vos obligations fiscales et sociales !
04/07/2017
Les dates de versement des aides Pac ont été dévoilées
04/07/2017




© 2009-2017 - Les Echos Publishing - mentions légales